2010

13 janvier 2010 : l'année commence bien. En fin de journée, c'est le retour sur les ondes rémoises de Soleil Média qui était muette depuis le 24 septembre dernier. Il faut dire qu'elle vient le 7 janvier d'obtenir une mise en demeure du CSA de diffuser son programme sur les zones de Reims et d'Epernay. Pour débuter elle diffuse intégralement RFI à laquelle elle est abonnée, puis dans la nuit reprend son programme.
Son émetteur est maintenant situé dans ses locaux et l'antenne, composée d'un seul dipôle tout blanc, est accrochée sur la cheminée (sans mât) de la maison de 2 étages qu'elle occupe.
Elle en profite pour changer son affichage RDS qui passe de RSM à RSM 96*2.
Signalons qu'elle ne reprend pas ses programmes sur Epernay mais uniquement sur Reims.

 

26 janvier 2010 : Soleil Média coupe son émetteur pendant midi et reprend en ayant modifié légèrement son affichage RDS qui devient RSM 96-2.

 

28 février 2010 : alors qu'une violente tempête de vent s'abat sur toute la France, la seule radio de Reims à en faire les frais est Jazz Radio. Le signal revient le lendemain en fin de matinée.

 

8 mars 2010 : Soleil Média s'éclipse pendant 2 jours.

Son émetteur est arrêté depuis ce 8 mars et ne reprend que le 10 mars dans l'après-midi.
Est-elle partie goûter le temps sous les tropiques ? Car en France il est vrai qu'on est plutôt les oubliés du réchauffement climatique depuis décembre.

 

8 avril 2010 : Entre 9h30 et 10h00, début de BFM à Reims sur 97.8 MHz en remplacement de Radio Phare arrêtée depuis le 19 novembre 2008. Le 97.8 MHz sera donc resté un an et demi libre (heureusement que les radios pirates n'existent plus par chez nous !).
BFM a été présélectionnée le 24 novembre 2009, puis autorisée par le CSA le 9 mars 2010 et enfin son autorisation est parue au JO le 3 avril 2010.
Notons qu'elle n'est autorisée que pour 3 ans au lieu de 5 (soit jusqu'au 5 mars 2013) car elle l'est dans le cadre de l'appel partiel qui fait suite aux autorisations délivrées le 5 mars 2008.
Elle se voit également infliger des contraintes de diffusion alors que Radio Phare, sur la même fréquence et depuis le même lieu d'émission, n'en avait pas.
Pour le reste de la région, signalons que Radio Aube et Seine qui avait été présélectionnée sur 98.3 est autorisée sur 98.2 (la fréquence qu'ils utilisaient malgré leur précédente autorisation sur 98.3 et cela à cause d'un brouillage dû à une fréquence intermédiaire délivrée par l'émetteur RCF de Romilly). Et enfin Radio Enfants Vendeuvre devient Radio Zénith, du nom de la nouvelle association qui la gère désormais.
BFM est une des premières, si ce n'est la première, des radios de l'appel partiel à débuter.

 

8 avril 2010 toujours : Soleil Média est mise en demeure par le CSA car elle n'a pas fourni son rapport d'activité pour l'année 2008. C'est aussi le cas de Bulle FM à Epernay.

 

1er juin 2010 : Le CSA lance un appel partiel à candidatures sur la région car des autorisations arrivent au terme de leurs 15 ans. Pour Reims cela concerne le 89.8 de Happy FM et le 102.1 de Champagne FM.
Ce sont surtout les fréquences historiques de Champagne FM qui sont remises en jeu (Reims, Châlons, Epernay et Troyes) mais aussi leurs fréquences alloties (il est d'ailleurs marrant de voir que celle de Rethel qui vient tout juste de démarrer est aussi remise en jeu car elle est allotie à celle de Reims), mais il y a également celle de Radio 8 à Charleville et donc celle de Happy FM à Reims. Le suspens risque d'être insoutenable.....mdr.

 

21 juin 2010 : C'est la fête de la musique et pour la deuxième année RJR Radio organise le RJR Music Live sur la place de l'Hôtel de Ville de Reims. Cette année l'évènement se veut grandiose et est organisé avec l'aide de sociétés de productions internationales (2 semi-remorques de matériel et 30 techniciens pour installer tout ça).

La soirée consiste en 3 concerts avec effets visuels surprenants, pyrotechnie et confettis à gogo (ou plutôt à gaga puisqu'ils seront lachés notamment pendant le flash mob).
Mais le plus impressionnant dans tout ça est sûrement le flash mob organisé à 22h00. Il s'agit de danser ensemble sur le titre « bad romance » de Lady Gaga. A ce moment précis de la soirée, plus de 4000 personnes seront réunies place de l'Hôtel de Ville et rue Colbert, l'endroit est noir de monde (pire qu'un apéro géant Facebook !).
Précisons aussi que 7000 euros de cadeaux seront distribués au cours de la soirée par un Stéphane Soarès qui a du se muscler les épaules à cette occasion à force de vouloir jeter les lots de plus en plus loin.
Bien sur tout cela était retransmit sur RJR Radio.

 

Mi-juillet 2010 : probablement le 13 juillet, Nostalgie passe de 94.1 à 94.2 suite à une demande d'expérimentation autorisée par le CSA le 6 novembre 2009.

 

21 septembre 2010 : Suite à l'appel partiel du 1er juin, le CSA retient 14 candidats qui sont donc admis à concourir. Si on exclut les 3 candidats dont les fréquences sont remises en jeu, cela fait tout de même 11 autres candidats qui sont :

- en catégorie B :

2010-NA-B001CA SARL SE CD COM (Champagne FM).

2010-NA-B002CA SARL Radio Latino (Radio Eldorado).

2010-NA-B003CA Association Radio 8 (Radio 8).

2010-NA-B004CA SAS Canal 9 (Chante France).

2010-NA-B005CA SARL Objectif R.E.C en Champagne (Happy FM).

- en catégorie C

2010-NA-D001CA SARL Espaces TSF (TSF Jazz).

2010-NA-D002CA SARL Radio Nova (Nova).

2010-NA-D003CA SAS Regroupement des radios musulmanes de France-Radio Orient (Radio Orient).

2010-NA-D004CA SAS Chérie FM (Chérie FM).

2010-NA-D005CA SAS NRJ (NRJ).

2010-NA-D006CA SAS Rire et Chansons (Rire et Chansons).

2010-NA-D007CA SAS Radio Nostalgie (Nostalgie).

2010-NA-D008CA SAS RFM Entreprises (RFM).

2010-NA-D009CA SARL Belenos (Chante France).

 

6 et 13 octobre 2010 : le site TDF au Moulin de la Housse à Reims (le plus important site de diffusion de Reims) arrête entre 1h00 et 5h00 la nuit, d’abord pour passer les radios sur des antennes provisoires, puis pour les remettre sur un nouveau pylône tout neuf !

 

16 novembre 2010 : comme partout en France, BFM Radio devient à 6h00, BFM Business. La déclinaison TV de cette radio qui devait démarrer également ce mardi est reportée au 22 novembre pour des raisons d’isolation phonique du studio.

 

23 novembre 2010: le 6 novembre 2009, le CSA a autorisé Nostalgie à changer de fréquence et en même temps Radio FG à changer de site d'émission, dans le cadre d'une expérimentation.

L'expérimentation étant concluante, ce 23 novembre 2010, le CSA autorise définitivement ces changements de fréquence et de site.

 

2 décembre 2010 : le CSA, à la demande de Soleil Média, l’autorise à émettre depuis le Port Colbert (le site de Towercast). Mais elle n’émettra jamais de là-bas.

Il faut dire que Soleil Média rencontre de grosses difficultés depuis plusieurs mois, et maintenant elle ne propose plus les infos de RFI, n’a plus d’émissions et a de très nombreuses coupures occasionnant des blancs à l’antenne qui peuvent durer plusieurs jours.

 

16 décembre 2010 : Le CSA donne son aval pour la fermeture de 6 stations locales du groupe Lagardère sur 18.

Au motif d'absence de rentabilité, le groupe Lagardère a envisagé fin 2009 la fermeture de certaines de ses antennes locales. Il faut savoir que chaque locale emploi au minimum un journaliste, un animateur et des commerciaux. Cette mesure, à l'initiative du nouveau directeur des programmes, Jean Isnard, fait suite à une étude commandée par ce dernier à son arrivée sur l'avenir des décrochages locaux.

Lagardère, dans le plan de restructuration qu'il a proposé au CSA, envisageait la fermeture de 18 stations (17 Virgin et 1 RFM), le CSA n’en a donc autorisé que 6, dont celle de Reims et de Troyes-Auxerre.

Si on remonte à la genèse de cette radio, cela nous mène au 29 août 1984 avec la naissance de Radio Music Sensation qui deviendra Tendre FM, puis Cœur FM, puis Nostalgie, puis Europe 2 dès mi-mars 1990.

C’est donc une radio pionnière rémoise qui va  disparaître entraînant avec cela 3 nouveaux chômeurs.

Il est intéressant de noter que le CSA décidé le 16 novembre 2010 (publication au JO le 22 janvier 2011) que l’autorisation accordée à la SARL Virgin Radio Réseau Nord en catégorie C dans la zone de Reims était transférée à la SAS Europe 2 Entreprises pour l’exploitation du programme Virgin Radio en catégorie D, donc un mois précisément avant sa décision concernant la fermeture de Virgin Radio Reims !!! Bizarre.

 

22 décembre 2010 :  C’est le dernier jour du programme local de Virgin Radio Reims.

Le dernier 13h-17h de Virgin Radio Reims avec James a pris fin à 16h52m32s. Le dernier agenda de Benoît Madiot a été diffusé à 17h et 19h. Au programme : un avant goût de Noël côté cuisine avec un chef champenois, les sorties ciné de la semaine et puis, clap de fin sur le décrochage local de Virgin Radio à Reims.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/01/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×