2006

4 février 2006 : ce matin, Radio Phare inaugure ses nouveaux locaux à Cormontreuil.

De 9h à 11h, l’émission d’accordéon est diffusée depuis la salle communale (à droite de la mairie) et en public (public encadré par des étudiantes GEA 1ére année de l’IUT de Reims), puis à 11h, après un diaporama de présentation de la radio (qui sera privé de commentaires sonores à cause d’un problème technique, le responsable d’antenne, Thierry Berthe, les assurant alors en direct), débutent les discours de Michel Nicette (directeur), Roland Choiselle (président), Michel Voisin (maire de Cormontreuil, mais aussi administrateur de Radio Phare) et Catherine Vautrin (ministre). Catherine Vautrin en profite d’ailleurs pour déclarer que c’est sur Radio Phare qu’elle a donné sa première interview en tant que femme politique.

Lors des discours, on apprend que la radio existe depuis 1982 (ce qui est peut-être vrai au niveau de la conception du projet, mais la première apparition sur les ondes date du 22 octobre 1983), qu’elle est écoutée par 9000 auditeurs/jour sur Reims ou encore qu’elle passe jusqu’au sud de la Belgique, dans l’Oise et vers Vitry le François (j’émets un doute certain et éclairé là dessus, la carte de couverture du studio va d’ailleurs plutôt dans mon sens).

Puis, après la coupure du ruban tricolore, vient la visite du studio. Il est situé au rez-de-chaussée d’une maison appartenant à la mairie, juste à droite de la salle communale. Il faut noter que la table de mixage est d’époque (une bonne vieille Power).

Parmi les autres radios invitées, on ne note la présence que de RCF Reims-Ardennes.

Enfin cette inauguration se conclut par un pot offert par la mairie.

Mais au fait, pourquoi Renaud Dutreil (autre ministre et futur candidat à la mairie de Reims) sortait de la salle juste avant l’inauguration, au moment de l’arrivée de Catherine Vautrin ?

Ceci n’a rien à voir avec le monde de la radio me direz-vous.

3 avril 2006 : Champagne FM fête ses 15 ans, avec de 11h00 à 12h00, une programmation des tubes de 1991, les jingles d’époque et même à 11h00 les infos du 3 avril 1991. Puis tout au long de la semaine des rencontres de " stars " de 2006.

4 avril 2006 : le CSA décide que l’autorisation qui était accordée à la SARL Europe 2 Argonne en catégorie C sur Ste Menehould et Vouziers (qui jusque là était gérée par la SARL Europe 2 Champagne, donc par Europe 2 Paris –voir au 30 juillet 2005-) est maintenant transférée à la SNC Europe 2 Entreprises en catégorie D. Cette décision fait partie d’une vague de transfert de C en D pour beaucoup de RFM et Europe 2 en France, ainsi que certaines autres radios (FUN, Skyrock,…), très peu faisant le chemin inverse de D vers C. Je ne vois pas où est l’économie dans ce cas précis pour Paris, car le programme local était le même sur Reims et l’Argonne et concernant l’info, le journaliste rémois faisait 2 éditions en étant je pense payé autant que s’il ne devait en faire qu’une. Reste les commerciaux supplémentaires, mais leur salaire devait être payé justement par la pub ramenée.

C’est également ce jour que la SARL Europe 2 Champagne change de nom et s’appelle désormais SARL Europe 2 Reims. De même à l’antenne la radio ne s’appelle plus Europe 2 Champagne mais Europe 2 Reims.
Parallèlement à Troyes, la Société Aube Média (Europe 2 Troyes) est rebaptisée SARL Europe 2 Champagne. L'intitulé à l'antenne reste Europe 2 Troyes.

12 avril 2006 : Jean-Pierre Brunois, le fondateur de 88.6, revient sur le devant de la scène médiatique. Après sa tentative avortée en juillet 2004, il est autorisé par le Tribunal de Commerce de Paris à racheter le journal France Soir (avec le journaliste Olivier Rey). Un mouvement de grève est enclenché au journal.

16 mai 2006 : l’année 2004 s’ouvrait pleine d’espoir concernant le renouveau de la bande AM avec notamment la présélection de TéléramaRadio à Reims.

Ce 16 mai, à la suite d’un constat d’absence d’émission, le CSA prononce la caducité de cette autorisation (et de celles de TéléramaRadio –sauf à Paris- et Ciel AM). Donc pas d’espoir de voir une radio en AM sur Reims peut-être avant l’arrivée du DRM dans quelques siècles !

23 mai 2006 : dans le cadre du redéploiement d’Europe 2 et RFM en France (cf : 4 avril 2006), Aube Médias qui gérait Europe 2 à Troyes est maintenant absorbée par Europe 2 Champagne avec la bénédiction du CSA. Donc après le rachat par Europe 2 Paris des sociétés qui diffusaient Europe 2 en province, on passe à une phase de regroupement de ces sociétés sûrement pour des économies d’échelle.

11 août 2006 : le RDS de Soleil Média change ce jour et passe de SOLMEDIA à RSM. Je doute que ce soit plus explicite !

Septembre 2006 : Radio Fréquence Laon (RFL, ex NRL) était à l’agonie depuis près de 2 ans.

Des difficultés financières conjuguées à un manque de motivation de l’équipe contraignent l’une des dernières radios de L’Aisne à faire un choix, soit la liquidation avec une grosse ardoise à rembourser, soit le reprise.

Cette dernière option est retenue.

3 radios sont sur les starting-blocks : R2M à Château-Thierry, Galaxie à Beauvais et Champagne FM à Reims.

C’est cette dernière qui rachète RFL. Une nouvelle association est alors créée avec comme dirigeants ceux de Champagne FM.

RFL est toujours associative, mais ces locaux de la rue Vinchon sont fermés, puisque dorénavant elle est réalisée entièrement en voice-track par les animateurs de Champagne FM et certains anciens de RFL directement depuis Reims, via une liaison IP jusqu’au pied de l’émetteur axonais.

La couleur musicale est sensiblement équivalente à celle de Champagne FM et ils reprennent les infos d’A2PRL (ex : AFP Audio).

RFL : la vie est plus belle….du moins maintenant !

Si en 2007/2008, Champagne FM obtient une fréquence sur Laon, que va alors devenir RFL ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×