RCM - Radio Centre Marne (ex: Radio Clair Maret)

 

Née début octobre 1981 sous le nom de Radio Clair Maret (nom de la galerie commerciale où elle est implantée) sur 100 MHz, elle est la première radio de Reims à émettre en stéréo (dès le 3 février 1982, avec de la fausse stéréo au début, seul le voyant était en stéréo !) et 24h/24.

On peut dire que si RCM est née c’est involontairement grâce à Radio 101.

En effet Laurent Cordier, le fondateur de RCM, entend parler de la création de Radio 101 dont il connaît bien l’initiateur, Jean-Louis Gourion (par ailleurs PDG d’Atout, journal gratuit de petites annonces) et lui demande de visiter sa radio.

Suite au refus de ce dernier, il décide alors de créer sa propre station.

Les débuts sont modestes, ils se font depuis l’appartement de Laurent Cordier avec un émetteur branché directement sur sa chaîne HI FI et l’antenne fixée au balcon.

RCM est alors captée jusqu’au bout de la rue et guère plus loin.

Puis rapidement l’antenne est fixée sur la cheminée de l’appartement et là, la réception s’améliore.

Un numéro de téléphone est donné à l’antenne et il est demandé aux auditeurs qui captent d’appeler pour savoir d’où ils captent.

Mais voilà qu’un auditeur à l’idée saugrenue de demander comment s’appelle la nouvelle radio, il faut donc bien trouver un nom dans l’urgence, ce sera Radio Clair Maret, puisque après tout RCM est implantée au niveau de la galerie du Clair Maret dirigée par Laurent Cordier.

Ce dernier constate aussi que toutes les radios arrêtent leurs programmes et leur émetteur la nuit (un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !). Il décide lui au contraire d’émettre également la nuit et 24h sur 24.

Pour ce faire au début il diffuse les cartouches qui lui servent de musique d’ambiance pour la galerie la journée, puis un DJ se propose de faire des bandes le jour pour les diffuser la nuit.

Lorsqu’un auditeur appelait pendant la nuit pour demander un disque, l’appel était transféré chez Laurent Cordier qui se réveillait alors en mettant en fond sonore la radio et il s’entendait dire que ce n’était pas possible de suite mais que promis, il l’aurait la nuit prochaine !

Ensuite des animateurs feront la nuit.

Le 31 janvier 1982 elle prend le nom de Radio Centre Marne.

Parmi ses premières émissions, qui se souvient de la célèbre émission Duel de 19h à 20h ?

Un an après sa création, elle ambitionne d’installer son émetteur sur la Montagne de Reims vers Verzy pour une plus large couverture, mais cela ne verra jamais le jour.

C'est l'ancêtre des radios commerciales music and news sur la place de Reims, son succès est immédiat.

Elle quitte rapidement l’appartement de son fondateur et s’implante alors dans la galerie Clair Maret. Ses locaux sont somptueux et spacieux. On y trouve des studios (équipés de 3 platines Barth à démarrage instantané, une table Power 1300, une Power 807 et une autre Power 403, 2 magnétoscopes auto-reverse, 2 lecteurs K7, un lecteur de jingles, un Revox…), une salle de pré-écoute des disques et studio de production, une salle de détente avec distributeur de boissons, un ordinateur Commodore 4032 avec un programme qui permet de savoir quand est passé un disque pour éviter les rediffusions (le logiciel ayant été créé par le frère de Laurent Cordier), une salle de réunion, une salle de débats et une discothèque.

Au plus fort de sa gloire, Radio Centre Marne aura jusqu’à 145 bénévoles, en passant de la femme de ménage à l’animateur.

Son fondateur, Laurent Cordier, ambitionne d’en faire une radio Tintin, pour les 7 – 77 ans.

Un soir de Noël quelqu’un appelle la radio et demande le numéro de téléphone du centre de diabétologie, puis soudainement……plus rien au bout du fil. L’équipe au standard va réussir à faire dire à cette personne la rue où elle habite, puis contacte les pompiers qui avec ces maigres indications vont sonner à toutes les sonnettes de la rue en question (la rue Emile Zola) et lorsqu’au bout du fil l’équipe de RCM entend enfin la sonnette dans le téléphone, elle prévient les pompiers qui pourront sauver à temps  cette personne.

Il faut dire que l’équipe de standardistes de RCM avait pour mission de répondre à tout type de demandes, que ce soit des horaires de train, l’adresse d’un coiffeur, le téléphone d’un cinéma,…

Radio Centre Marne veut démontrer par là qu’elle est une radio de services, bien au-delà de l’antenne.

Du 20 au 30 mai 1983, elle crée Télé Centre Marne par voie hertzienne dans le cadre de la foire de Reims et couvre 2 km autour de la foire avec l’aide de l’antenniste rémois, Tonna. Il s’agit de la 3ème télé locale privée hertzienne en France après TFP (Télé Foire de Paris) du 30 avril au 12 mai 1983 et Star 83 créée pour le Festival de Cannes du 7 au 19 mai 1983.

A cette époque, les infos de Radio Centre Marne sont réalisées par Europe Communication et l’Associated Press.

Quant aux programmes, en 1983, ils se déclinent tous sous le sigle RCM :

-          Relais Chaleur Micro (de 0h00 à 6h00)

-          Réveil Café Musique (de 6h00 à 9h00)

-          Radio Copain Matin (de 9h00 à 12h00)

-          Ram-Dam Cocktail Midi (de 12h00 à 14h00)

-          Rythme Chaud Méli-Mélo (de 14h00 à 19h00)

-          Radio Club Music (de 19h00 à 20h00)

-          Rapide Chouette Mélodie (de 20h00 à 22h00)

-          Rêves Câlin Malin (de 22h00 à 0h00)

Niveau musique, on passe alors les tubes du moment mais aussi de la musique des îles, des rythmes brésiliens, des 60’s et 70’s, du funk,…Sans oublier une émission chrétienne de 7h00 à 8h00 le dimanche « Parole Vivante ».

Le jour des 40 ans de Johnny Hallyday, le 15 juin 1983, elle ne diffuse que des titres de cet artiste. Ce qui vaudra alors quelques coups de fil affolés pensant que notre Johnny national était mort.

Le 23 septembre 1983 de 20h30 à 0h30 environ, elle organise un grand gala au stade de Reims et réunit 40 vedettes. La star de cette soirée devait être Marie Myriam qui prétextant une soudaine maladie fera finalement faux bond.

Le 1er octobre 1983 son autorisation par la Haute Autorité parait au JO. Elle est autorisée à 100 W sur 96.1 MHz.

Le 8 décembre 1983 à 23h01, elle passe sur 96 MHz (elle conserve aussi le 100 MHz en parallèle jusqu'au 14 janvier 1984 ainsi que 104 MHz qui vient s’ajouter). Elle sera ensuite diffusée sur 96.1 MHz.

Le 28 décembre 1983 à 14h55, c'est la première radio rémoise à diffuser un compact disc.

Le 17 février 1984 débute une campagne d’affichage publicitaire.

Novembre 1984, un sondage annonce que 88.6, nouvellement créée, est leader sur Reims.

RCM décide de réagir et crée début 1985 avec CMA (sa régie pub, dirigée par Marc Moine), Radio Plus, qui est un groupement de 6 radios (RCM, Radio Magnum, Big FM, Tendre FM pour Reims, 98.10 –ex Fréquence Marne - pour Châlons sur Marne et 95.6 -ex Radio R- pour Épernay, ces deux dernières diffuseront, grâce à 3 tables de mixages branchées ensemble, la même programmation musicale que RCM, l’animateur faisant juste 3 speechs différents suivant les stations. Le groupe Start ou Espace Group avant l’heure en quelque sorte !).

Radio Plus c'est avant tout une régie pub, mais aussi une rédaction locale, des techniciens, des locaux, une discothèque et des programmes nocturnes communs. Bien entendu, la communication extérieure est aussi commune (on se souvient du slogan de l’époque : l’impact pub !).

Ce concept de flashs communs toutes les heures sur l’ensemble des radios de Radio Plus donne l’idée d’élargir cela à l’ensemble de la France en sponsorisant ces flashs. Un rapprochement avec Radio Nostalgie, puis avec Europe 1 est alors tenté dans ce but, mais cela échouera. Quelques temps plus tard le groupe Hersant lancera ce concept avec l’AFC.

Toujours en 1985 alors qu’on parle de plus en plus de TV locales privées, RCM envisage de créer TCM. Dans ce but elle achète l’ancien cinéma « Le Familial » rue Chanzy. Mais le projet en restera là.

Puis, elle s’associe à Reims Magazine, un gratuit qui rachète un autre gratuit, Atout, et deviendra Atout Magazine et Jacques Moretti, le directeur de Reims Magazine, prend la place de Laurent Cordier en janvier 1986. Etienne Le Du devient, lui, directeur d’antenne.

Atout Magazine est ainsi fondé par Marc Moine et Jacques Moretti.

Le 28 septembre 1986 (officiellement le lendemain à 6h), elle se franchise NRJ.

Les rémois peuvent alors goûter, de 19h à 20h,  aux joies de la célèbre émission Star Match réalisée en locale.

Elle organise une soirée de lancement le 23 octobre à la discothèque « La Bergerie » avec le groupe Canada, Philippe Russo, Lionel Kasan et bien sûr le célèbre animateur national de NRJ Marc Scalia.

Quelque temps après la première campagne d’affichage de NRJ, certaines de ses affiches sont recouvertes de peinture blanche. NRJ dérange… La station va alors jusqu’à offrir 1000 francs de récompense pour tout information précise et sérieuse.

Cette idée de franchise NRJ vient surtout de Marc Moine. Cette conception de la radio n’était alors plus celle de Laurent Cordier qui se désengage de l’affaire.

Dans la foulée, elle ouvre NRJ Châlons sur 98.1 le 26 janvier 1987 et NRJ Épernay aussi en janvier 1987 sur 95.6.

Au début de l’année 1990, Jacques Moretti et Etienne Le Du partent, laissant Marc Moine seul,  et rachètent Média Force (le concurrent direct) qu’ils renomment Contact. Le 11 juin 1990, NRJ Reims, mais aussi NRJ Châlons et NRJ Epernay deviennent Skyrock. Ceci est un effet du Communiqué 34 promulgué par le tout jeune CSA le 29 août 1989 et qui instaure 5 catégories de radios (A = associatives avec 20% de pub maxi, B = commerciales locales ou régionales, C = affiliées ou franchisées avec pub locales, D = thématiques nationales sans pub locales et E = généralistes nationales). NRJ Paris décide alors d’opter pour le tout national (cette solution paraissait encore improbable  quelques jours plus tôt de la bouche même des responsables de NRJ à Reims). NRJ Reims qui emploi des salariés est donc contrainte de trouver un autre partenaire proposant un format ressemblant, ce sera Skyrock (ce choix n’est peut-être pas innocent, cf : Radio Ambiance Champagne). Le 96.1 MHz devient Skyrock Reims pendant que le 102.1 MHz qui accueillait Chérie FM Reims depuis mi-décembre 1989 (gérée aussi par Marc Moine) laisse la place au programme national de NRJ. Mais à cette époque il y a déjà un Skyrock sur 97.7 MHz géré  par la régie Contact qui possède aussi Europe 2 (89.9 MHz) et Fun (88.6 MHz). Skyrock annule donc le contrat avec la régie Contact pour le transférer à Marc Moine.

Le fondateur de Radio Centre Marne, Laurent Cordier, ouvrira lui aussi, mais en 1988, un autre Skyrock à Reims en pirate sur 100.3 (elle sera saisie). De plus, il est à l'origine de la création des magasins de bonbons Glup's en France le 10 septembre 1992 (revendus depuis à la société Geslot).

En 2010 il crée une autre franchise de magasins de bonbons, Sucx.

Le 28 septembre 1990, le CSA décide de suspendre l’autorisation de Skyrock pendant 10 jours suite à un constat du 2 avril qui laisse apparaître une P.A.R. de plus de  8 kW au lieu des 100 W autorisés (puissance qui commence à devenir ridicule au début des années 90).

Le 20 juillet 1990 une mise en demeure est adressée au président de Radio Centre Marne.

Un autre constat daté du 16 août relève une P.A.R. de plus de 2 kW.

La suspension d’autorisation paraît au J.O. du 8 novembre 1990.

Skyrock arrêtera le 15 novembre. Elle revient le 24 novembre à 9h00 du matin. Toute l’après-midi elle fait des directs avec Arthur depuis Paris et le soir elle organise une soirée dans une discothèque d’Epernay animée par Arthur justement.

Lors de l’appel à candidatures lancé en 1990 en vue de la nuit bleue du 5 mars 1991, Laurent Cordier dépose un projet sous le nom de Radio Centre Marne en catégorie B via la S.A. ICO (Innovation Communication) et la S.A.R.L. Clair Maret, ce projet ne sera pas retenu.

Le 96.1 MHz s’éteindra le 5 mars 1991.

En 1992, au moment de la délivrance des autorisations dans le cadre d’un appel à candidatures complémentaires dans la zone de Reims, Skyrock / CMA est autorisée sur 96.2 MHz, elle réapparaît précisément le 11 juin 1992, la date du 11 juin a t-elle été choisie au hasard ?

Parmi ceux qui ont dirigé Radio Centre Marne puis plus tard NRJ et Skyrock Reims, on note donc Jacques Moretti arrivé en janvier 1986 à la place de Laurent Cordier et qui est l'actuel patron de Champagne FM (rien à voir avec l'ancienne radio Champagne FM) et du gratuit Atout Magazine, Etienne Le Du (ex directeur des programmes à l'arrivée de NRJ en 1986) qui fut le directeur  d'Europe 2 Champagne et aussi Marc Moine  (concessionnaire auto) qui possède CMA (Conseil Marketing Audiovisuel) qui est l’instance qui crée Radio Plus, il est aujourd’hui le directeur de l'actuelle Happy FM après avoir aussi dirigé de 1992 à 1996 Skyrock Reims/ CMA sur 96.2 MHz (depuis Skyrock est en passif sur 105 MHz). Donc parmi les dirigeants des 4 radios commerciales et locales rémoises (catégories B et C) en 2004, 3 sont des anciens dirigeants de RCM et paradoxalement, il n'y a que la NRJ actuelle qui ne soit pas dirigé par un ancien de RCM.

Donc les 3 protagonistes qui s’étaient réunis pour lancer NRJ à Reims ont poursuivi dans la radio mais en devenant tous concurrents.

A noter que le mât et les dipôles sont toujours présents au dessus de la galerie Clair Maret à Reims.

 

Commentaires (16)

1. Mettens Richard (site web) 14/08/2009

Bonjour à tous quelqu'un a des nouvelles de Laurent Cordier ?

je le cherche depuis plus de 10 ans...

Laurent m'a permis pour la première fois de ma vie d'intégrer ce milieu, et de vivre une folle expérience de presque 12ans.

C'est lors d'une nuit froide d'Octobre 1981 que j'ai entendu la voix de Laurent faisant appel à des techniciens pour développer son activité Radiophonique et l'aider à installer son matériel.

La rencontre se fait dès le lendemain dans les locaux plus que rudimentaire à l'époque, je peux dire sans hésitation que c'est à cette minute précise que ma carrière démarra.

Que de parcours depuis cette nuit d'octobre 1981 puisque j'ai pu grâce à cet appel de Laurent intégrer les plus grosses Radio rémoises et Parisiennes.

Actuellement je travaille sur Paris dans le domaine du multicanal en Broadcast (Dolby/DTS...) à l'époque nous émettions en mono la stéréo était un grand luxe.

Alors imaginez mes sensations quand je travaille avec 6 voir 8 enceintes autour de moi !!

Une pensée pour Laurent et un grand merci à lui.

Laurent ou es-tu ?

Richard Mettens

2. pottier nathalie 12/01/2010

moi aussi j'ai travailler dans cette radio où j'ai passer des super moments .je recherche des personnes ayant travailler dans cette radio et aussi Laurent Cordier qui etait un homme tres gentil et tres agreable .Cela a ete une super periode de ma vie .si quelqu'un a des nouvelles merci de me tenir au courant

3. JP 19/04/2010

Bonsoir anciens et anciennes auditeurs et trices de RCM que de bons moments d'une belle époque, mon plus beau souvenir est auditif c'est la trés belle voix de Lynda je m'en souvient encore? C'était la VOIX de RCM à elle seule. Qui serait en mesure de me dire ce qu'elle est devenue? année 81-82
Merci

4. Alain Reims 25/04/2010

Hello JP je confirme votre mesage en effet une voix comme celle de lynda j'en ai rarement entendue sur une radio libre pour info j'ai eu la chance de la croiser 1 fois dans la galerie du clair marais et entre nous la voix comme la fille super super mais je ne peux pas te dire ce qu'elle est devenu mais qui c si qq'un lis et connait? Alain

5. Mr Funk 11/05/2010

Sans nul doute, DJ Galaxy fut la meilleure émission funk des années 80 sur Reims, Merci A Mr Cordier et cette fameuse équipe d'animateurs !Ca c'était de la Radio !

6. Antoine C 12/05/2010

Bonjour,

J'ai encore en mémoire cette émission funk, générique de George Duke "Ouverture " J'ai enregistré beaucoup de bandes à l'époque. C'était le dimanche soir et c'etait trés populaire sur Reims. Thierry au Micro et un autre Thierry a la programation.Ces gars ont fait mon éducation musical ! J'ai 47 ans aujourd'hui et me rappelle encore rencontrer souvent un des deux animateur dans la cour du lycée. Un fou de musique, l'epoque des premier Walkman, toujours avec son casque sur les oreilles. Vous me direz , rien d'etonant de nos jours ! voila !
Merci à RCM et à T.T d'avoir fait passer leur passion à travers les ondes FM, libres à L'epoque !

7. laurent cordier 09/06/2010

Bonjour,
je suis toujours joignable au 03 26 88 3000.

8. claude patrice 22/08/2010

Bonjour a tous ceux qui ont fait que vive RCM,quels beaux souvenirs,mes emissions de la nuit,les interview presque tous les w end avec des artistes,le stade de REIMS que je presentais avec YVES LECOQ,j ai toute la video plus de 4 h ,aujourd hui je parcours la France et la Suisse,DANS L EVENEMENTIEL,CONCERT,ET ANIMATIONS...BISOUS A TOUS...PATRICE

9. cathy 01/02/2011

Bonjour et merci de votre site sur les radios remoises!! en effet, que de souvenirs! j'ai ete pour ma part animatrice sur 98.1 à Chalons en Champagne... Un Grand Merci en effet à Laurent Cordier pour nous avoir permis de vivre les debuts des radios libres! de tres bons souvenirs!

10. yves 04/03/2011

bonjour , moi aussi ,j ai vécu un bon moment au temps de rcm , le dimanche matin, et les soirs de 20 h 24 h , de 1982 a 1985 .sacré foire de reims, les 24 h de johnny , pose pub sur les voitures , ah oui au fait laurent , toujours aussi prudent en voiture !!!!!!!!

11. jean mi 05/09/2011

salut
j'ai eu l'ennorme plaisir de debuter a RADIO 101 que de souvenirs pour finir a RTA , j'ai bien connu Lynda a radio 101 j'etais a la technique de son emission de l'apres midi

12. christophe 17/09/2011

Surnomé le "petit christophe" , le plus jeune de l'equipe , avec les soir de 19h a 22h !!! Que de souvenirs , si d'ancien voit se message ....l'autre christophe ! , miss ricard !

13. Daniel 23/12/2011

bonjour,
que de bon souvenirs RCM ou j'ai partagé quelques années en semaine avec Anne et Gabriel et le wk avec Yves, celine, Nathalie,Laurence....
c'est loin deja mais le souvenirs reste.

14. Daniel 24/12/2011

bonjour,
Pour me joindre;
dbouvier28@neuf.fr

15. Phiphi Chartier 10/05/2012

Bonjour à tous, j'ai animés des émissions rocks et des interviews d'artistes sur cette belle radio, faite par des oufs, pour tout le monde, c'était génial...Bises.

16. Barbereux Nadege 03/01/2016

bonjour, moi j'ai travaillé avec les 2 Christophe, Raouf,Anne,Gabriel, Gaby, Etienne, Colette, Carole, Nathalie, Hervé , Daniel et bien d'autres j'étais au standard et après je me suis mise à la technique comme on disait et je faisais les nuits sur Epernay Laurent Cordier était pour moi comme un grand frère j'aimerai avoir aussi de vos nouvelles !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×