Radio Flash

Débute sous le nom de Radio Clash le 17 avril 1985 sur 101 MHz après avoir déjà émis occasionnellement, elle ne prendra le nom de Radio Flash que le 10 septembre 1985 et passera à cette occasion sur 100 MHz.  

Elle arrête d'octobre 1985 au 15 décembre 1985, et elle reprend sur 100.4 MHz.

Elle reprend aussi le 29 avril 1986 après une longue interruption. Cette radio arrête souvent d’ailleurs.

Elle passe en stéréo le 7 novembre 1986.

Le 20 avril 1987 elle passe sur 98.3 MHz et jusqu'à mi-mai 1987 retransmet Radio Pholie (une radio très puissante de l'Oise).

Son responsable décide alors de faire réellement de la radio et les programmes de Radio Flash débutent le 25 mai 1987 à 6h00 après une phase de recrutement d'animateurs bénévoles à grand renfort d'annonces dans la presse gratuite.

Elle est installée dans le grenier d'une maison particulière au nord de Reims, Ceux qui y ont travaillé se souviendront sans doute du « triangle des Bermudes » (endroit maudit en forme de triangle où il ne fallait surtout pas marcher sous peine de faire sauter les disques).

Dans une pièce, on trouve la régie et le studio, et de l'autre côté des escaliers, la seconde pièce renferme l'émetteur et surtout le canapé (ultime refuge pour le repos du guerrier).

La vétusté du matériel n'a d'égal que le côté kitch des locaux.

Ce lundi 25 mai à 6 heures pour ouvrir l'antenne, on retrouve Keith Dubose (ex Big FM) qui fera là sa première et dernière émission sur Flash car il trouve une place rémunérée sur Paris (Radio Show, je crois).

Pour vous donner un aperçu de l'insouciance qui régnait à l'époque (quelle belle époque lorsqu'on y repense !), il faut relater l'aventure arrivée à un animateur appelé le dimanche 31 mai pour en remplacer un autre. Il arrive à la radio et trouve les portes fermées malgré son insistance sur la sonnette. L'animateur qui doit être remplacé (Daniel, si tu nous lis !...) s'est endormi sur la console car il a déjà plusieurs heures d'animation derrière lui !!!

Cette radio aura 2 directeurs des programmes différents, un pour la semaine (Laurent Cirotto) et un pour le week-end (Cathy Houdinot).

Cathy partira très rapidement, sans doute poussée vers la sortie.

Le 12 juin, Odile Menant (ex 88.6) fait son entrée dans l'univers de Flash.

Dès le 30 juin 1987, elle assumera seule la fonction de directrice des programmes et de directrice tout court. Laurent devenant « responsable de la formation », un titre éminemment important dans une structure de la taille de Flash ! Il part le lendemain.

Le 18 juin, une délégation de la radio se rend à la CNCL à Paris car TDF leur a demandé d'arrêter suite à des plaintes de radios rémoises.

La première pub payante passera le 22 juin à l'antenne.

Le 12 juillet 1987, elle émet sur 102.3 MHz, devient Flash FM et remodèle complètement sa grille de programmes.

Dès le 29 août 1987 l'hémorragie de l'équipe débute avec le départ de Céline vers FUN.

Le 3 septembre, c'est au tour d'Odile de partir en claquant la porte.

Début octobre, alors que beaucoup de monde a déjà quitté le navire (volontairement ou non), le dernier directeur des programmes arrive, c'est Jacky.

Le matériel se modernise début novembre.

Le 3 décembre 1987, Flash FM arrête au motif que la table de mixage est endommagée, qu'il y a du matériel cassé et que les vols de disques continuent. Ce qui n'empêche pas Flash FM d'assurer l'animation de la fête du 2ème canton de Reims en présence notamment du maire le 19 décembre.

Le 9 janvier 1988, elle déménage dans de nouveaux locaux au bout de l'avenue Jean Jaurès.

Elle redémarre le 30 juin 1988 sur 104.1 MHz avec très peu d'animateurs.

Elle meurt de lassitude de la part de l'équipe fin juillet 1988.


Commentaires (1)

1. Céline 02/09/2009

Ah la belle époque !
Comment ne pas verser sa petite larme en pensant à tous ces bons moments partagés entre animateurs; la complicité, les fous-rires avant l'antenne, et les disques qui sautaient sur les platines quand on marchait sur le parquet !
A l'époque, pour mon émission, je traversais tout Reims, en vélo, à 6 ou 7h du mat, par tous les temps, car pas de bus à cette heure-là...Fallait vraiment le vouloir !
Merci à toi, Denis, pour cette belle aventure !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×